Quand Frédéric Hocquard est confronté aux excès du tourisme festif

Frédéric Hocquard, maire adjoint d'Anne Hidalgo chargé de la nuit, est un fervent défenseur de la fête et du tourisme festif... chez les autres. Mais quand la fête vient s'inviter près de chez lui c'est différent. Il devient riverain et se met à pourfendre les excès de la fête et du tourisme festif. Il entre en lutte. Une version moderne de l'arroseur arrosé.

Frédéric Hocquard manifestant contre les nuisances sonores et ces insupportables fêtards.

Dans son tweet il interpelle Anne Hidalgo et Ian Brossat qui vont, nous l'espérons, l'aider dans son combat juste que mènent les riverains victimes des excès liés au tourisme de masse, des nuits festives non régulées.

Comme d'autres riverains confrontés aux nuisances de ce type, Frédéric Hocquard a dû contacter la DPSP, le commissariat du 20ème, interpeller les élus dont la Maire de Paris... sans succès comme tant d'autres victimes de nuisances qui nous contactent régulièrement ou rejoignent des associations de quartier comme celles qui font partie du Réseau Vivre Paris!

Le Réseau Vivre Paris! ne peut que se réjouir d'avance des mesures qui vont être prises pour le rue de la Réunion mais aussi pour tout Paris. Nous attendons avec impatience les résultats.

9 réflexions sur « Quand Frédéric Hocquard est confronté aux excès du tourisme festif »

  1. Votre article est jouissif. M. Hocquart confronté au bruit :))) Il manque simplement qu'un établissement, convivial et festif, comme il les chérit tant, s'installe sous ses fenêtres. Et enfin il sera à même d'apprécier pleinement les nuits parisiennes.

  2. Frédéric Hocquard devient NIMBY?
    Il est vrai que le bruit est plus gênant quand il est près de chez soi. D'habitude on va faire du bruit loin de chez soi et on rentre se coucher au calme. D'autres élus en font de même.

  3. Il est grand temps que la Mairie comprenne que la densité de la ville conjuguée à l'incivilité ne permet pas tout. Un immeuble sur 5 concerné par les nuisances sonores liées aux terrasses chauffées .

  4. Ah oui ! Enfin des vraies solutions pour les riverains seront-elles envisagées ? En période de Covid les attroupements de La Butte aux Ccailles sont tout simplement hallucinants!

  5. Il faut toujours voir le coté positif ! Si ce qui se passe dans sa rue pouvait faire comprendre à Monsieur Hocquard ce que vivent les riverains des vraies boîtes de nuit, bars et autres établissements bruyants, notre combat vis-à-vis des excès de la vie nocturne n'aurait pas été vain !
    Mais, hélas, s'en prendre aux locataires saisonniers de AirBnB (qui sont aussi facteurs de nuisances insupportables et que je n'approuve pas) paraît certainement plus facile à Monsieur Hocquard que lutter contre le lobby des bars & Co qui se considèrent souvent comme intouchables même dans leurs excès.
    Encore une fois, je dis, que personne dans nos associations ne veut l'extinction de la fête même nocturne, que personne n'envisage la fermeture injustifiée d'établissements. Ce que l'on condammne, ce sont les excès de certains exploitants qui font fi de la loi et de la vie des autres habitants . Et nous attendons de nos élus qu'ils soient au service de la population et non inféodés à de quelconques lobbies.
    Alix Cannamela SOS BRUIT PARIS 6e

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La limite de temps est dépassée. Merci de rafraichir le CAPTCHA

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.