Non à la pérennisation des terrasses “éphémères”

La Mairie de Paris veut pérenniser les terrasses éphémères et ainsi transformer Paris en un gigantesque bar à ciel ouvert. Le projet équivaut à plus que doubler la surface de l’espace public dévolu aux terrasses.

Pour faire passer cette décision la Mairie de Paris lance une pseudo-concertation sur le révision du règlement des étalages et terrasses (RET). Documents envoyés moins de 48 h à l’avance. Tout sera en Zoom, bien sûr. Une réunion de présentation de 2h. Une réunion avec les professionnels et une avec les associations (2h chacune). Le tout cette semaine. Et restitution le 7 mai. Autant dire qu’il n’y aura aucune place pour le débat. Pour mémoire, la révision précédente de 2010 à laquelle le Réseau Vivre Paris! a participé avait nécessité 8 mois.

L’oxymore du jour : concertation avec la Mairie de Paris

Les terrasses éphémères mises en place l’été dernier pouvaient sembler une bonne réponse aux difficultés auxquelles étaient confrontés bars et restaurants. A noter qu’ils n’étaient pas les seules victimes de la crise sanitaire. La Mairie de Paris et la Préfecture se sont cependant montrés incapables d’encadrer ces terrasses. La Mairie de Paris a été incapable l’été dernier de faire respecter ces chartes, pourtant fort peu contraignantes, et cet hiver d’exiger le démontage des terrasses à l’abandon . Comment les Parisiens pourraient-ils croire qu’il en sera autrement demain ?

  • non respect des horaires (elles devaient fermer à 22h)
  • nuisances sonores
  • taille non règlementaire…

La Mairie déclare triomphalement qu’elle a procédé à 159 verbalisations (dont 76 pour récidive, soit 83 terrasses). Ce chiffre est ridicule au vu des plaintes des Parisiens qui ont circulé sur les réseaux sociaux ou que nos association ont reçues. (plus de 100 témoignages sur notre site).

Les terrasses éphémères en chiffres :

  • 9581 terrasses éphémères déclarées
  • les bars et restaurants représentent 25% des commerces parisiens
  • 43% des terrasses éphémères occupent des trottoirs donc de l’espace normalement réservés aux piétons

C’est pourquoi, le Réseau Vivre Paris!, qui représente une vingtaine d’associations, est opposé à la pérennisation des terrasses dites “éphémères” qui ne doivent être autorisées que dans des circonstances tout à fait exceptionnelles, telle que la crise sanitaire que nous vivons et encadrées par une règlementation stricte respectueuse de la santé et de la tranquillité des habitants.

5 Comments

  1. Anne

    Il n’est pas question de faire respecter aucune charte.
    L’an dernier, j’ai interpellé une patrouille d’AVSP qui passait devant un bar, je leur ai demandé de faire respecter la tranquillité publique, il m’ont répondu qu’ils avaient reçu consigne de ne rien faire contre les bars…

  2. Cendrillon

    Non, à la pérennisation des terrasses éphémères : les handicapés, les personnes âgées, les mamans avec poussettes, les habitants avec caddie de courses, sont obligés de descendre du trottoir, certaines tombent, d’autres sont découragées. ça suffit !
    C’est aux restaurants et cafés de rendre leurs salles plus attrayantes.
    Paris doit redevenir une ville où tous les piétons doivent pouvoir circuler en toute sécurité sur les trottoirs!!!

  3. Une parisienne du 18ème

    Si ces terrasses baraquement sont effectivement pérennisées, cela transformera/défigurera Paris. Et encouragera la fuite hors la capitale de nombreux habitants qui pourront le faire.
    A titre personnel, je n’ai pas pu ouvrir les fenêtres l’été dernier côté rue, le soir pour apporter un peu de fraîcheur, à cause de ces terrasses, qui n’existaient aucunement dans ma rue avant la crise. Nous sommes passés de 0 terrasses à 7 terrasses déployées sur des dizaines de mètres ! L’enfer !

  4. Rollinat

    Non, non et non à l’extension et à la pérennisation des terrasses éphémères.
    Ayez pitié des parisiens qui subissent des nuisances sonores inacceptables
    et un climat de beuveries et d’excitation permanentes
    Ne peut-on redevenir civilisés ?

  5. Yann Hamard

    Actuellement nous vivons une dictature : nous ne sommes plus en démocratie ! Les Parisiens sont oubliés au profit des lobbies . Et en plus l’enlaidissement et la saleté de Paris (voir #saccageparis) sont en pleine augmentation. Ras le bol!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2021

Theme by Anders NorenUp ↑