Vous avez dit un vieux quartier ? … Ou bien un quartier de vieux ?

Saint-Germain-des-Prés, la Monnaie et leurs abords : un « vieux quartier » peuplé de vieux riches endormis, voilà comme est souvent présenté notre quartier par les politiques et les médias, qui sans cesse le ringardisent en réduisant son histoire à l’éphémère époque Gréco.

Alors, qui donc aurait pu croire que ce peuple soi-disant léthargique, puisse, au cours de réunions publiques, faire entendre sa voix de façon claire, brutale, et même à la limite de l’impolitesse et de l’agressivité, découlant de cette exaspération engendrée par des années de faible écoute, de réunions polies et policées, de paroles rassurantes face aux « inquiétudes légitimes », qui n’ont pas empêché de graves évolutions, telle la zone de rencontre de la rue de Buci, prise en modèle de convivialité ! Et tout le 6ème est concerné !

Ces réactions spontanées ont d’abord surgi face à la menace de « vitrification » du lieu par des plans opportunistes, comme « Paris apaisé », « Embellir Paris », et le Plan Local d’Urbanisme (et son volet développement durable), après lesquels fleuriraient quelques pots de fleurs au gré des rues et surtout de nouvelles terrasses.

Car c’est bien là l’origine de l’exaspération ! Au lieu d’habiter un quartier à la fois calme et animé (oui c’est possible !), résidentiel et accueillant aux visiteurs (oui, c’est possible !), nous avons laissé nos amis bistrotiers, prendre, pour certains sans limites, tout le terrain laissé par « l’inaction programmée » des autorités  (on cite un intervenant) : le jeu à quatre du « c’est pas moi c’est l’autre » entre les deux mairies et les deux polices serait trop comique si le résultat n’en affectait pas notre santé.

L’exaspération du riverain (quel vilain mot !), l’otage, a littéralement explosé ces cinq dernières années de voir une foire à ciel ouvert, des trottoirs bloqués, oui bloqués ! Il s’exaspère de paroles anesthésiantes, et aussi du « droit à la fête pour tous » prôné sur FR3 par une des grandes prêtresses de la foire parisienne. Madame Polski, où est le légitime droit au sommeil ? ?

Le non respect des règlements se révèle maintenant au grand jour dans les demandes de terrasses dites « estivales », dont la liste est publique : le nombre de requêtes « hors des clous » est impressionnant ! Les maires d’arrondissement viennent donc d’envoyer leur refus motivés à la mairie de Paris, en grand secret, ce qui ne fait que renforcer nos « inquiétudes », qui sont en fait de véritables angoisses à l’idée de devoir déménager, d’autant que beaucoup ne pourront pas.

Si les plus emblématiques du mépris comme l’Atlas, la Maison Sauvage, la Palette, le Casa Bini, le Mabillon, le Café Jade, Le Bar de la Croix-Rouge … (cette liste en écho des dernières réunions publiques), se voyaient obtenir des mansuétudes, ce serait gravissime pour la crédibilité globale de nos élus et institutions.

Monsieur Jean-Pierre Lecoq, maire du 6e, nous espérons que vous ne nous avez pas laissé tomber lors de l’envoi de votre copie, et que vous ne nous laisserez pas tomber dans un futur proche. Car qui peut maintenant croire à l’application future des règlements, aux diverses chartes, à l’efficacité d’une application « DansMaRue » face aux désordres, ou même à l’appel au 17 ?

SOSBruit Paris 6ème

6 Comments

  1. Cétacé

    Ras-le -bol de cette dérive de la part de ceux qui au lieu de bien gérer la Ville octroient à certains bistrotiers (et pas à d’autres parfois, pourquoi?) un pouvoir illimité de nuisances contre les riverains, tant par la pollution sonore due à leur clientèle et/ou au bruit des sonos que par un abus notoire de l’occupation des trottoirs et des chaussées.

  2. Nicole

    Parfaitement vu ! Il y a quelques jours, rue de Buci, je me suis surprise à descendre du trottoir pour marcher sur la rue sur laquelle circulent des vélos et autres moyens de locomotion, parce que l’espace entre terrasses et contre-terrasses était terriblement étroit. Et j’ai de suite pensé que la situation était pour le moins curieuse, …..bizarre.

  3. Édouard Wesley

    Merci pour ce bilan. Nous partageons hélas ces désastreuses observations dans les rues des Canettes, Guisarde et Princesse. Si elles ont toujours été joyeuses et animées, certains bistrots les ont transformées, en deux ans, en Disneyland au dépens des riverains qui y vivent depuis des décennies.

  4. Marie

    L’extension et la pérennisation de ces terrasses posent des problèmes sanitaires et écologiques. Le bruit généré souvent bien après 23h nuit au sommeil des riverains. Il n’est tout simplement plus possible de marcher sur les trottoirs et pour couronner le tout les chauffages extérieurs et les « décorations végétales » en plastique sont des aberrations écologiques. Que font nos élus ?

  5. Parisien

    J’ai l’impression que la Mairie de Paris contourne son propre règlement en autorisant des terrasses permanentes sur des places de stationnement. Les terrasses dites estivales vont-elles être installées à l’année?
    Cette municipalité se moque totalement des habitants et des piétons. Que font les Verts, soi-disant défenseurs d’une ville durable?

  6. Alix Cannamela

    Merci d’avoir publié cet article qui montre l’état des lieux dans le 6e .Près de 400 établissements ont fait des demandes de terrasses et contre-terrasses estivales pour leur ouverture en avril et ce … sans limitation de date (dans le 6e apparemment la dernière demande date du 23 février) alors que les Mairies d’arrondissement devaient « rendre leur copie » début février ! Vous voyez le paradoxe?? Quand on examine quelque peu ces demandes, on s’aperçoit de surcroît que certaines sont vraiment (soyons gentils!) très farfelues ! Certaines terrasses de 3m de largeur sur des trottoirs étroits, soit d’autres d’une largeur de 0,45m (mais non , mais non , ca ne débordera pas !).
    Nous les riverains, mobilisons-nous pour éviter ces abus.
    Alix Cannamela
    SOS BP6

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2022

Theme by Anders NorenUp ↑