Mme Hidalgo se paie-t-elle la tête des Parisiens ?

Sur le site du JDD, Anne Hidalgo, Maire de Paris, persiste et signe à nouveau au point que l’on doit de s’interroger : et si la Maire de Paris se payait la tête des Parisiens ? 

Comment ne pas le penser quand on lit que d’un côté elle tacle ceux qui la critiquent pour les décisions unilatérales qu’elles a prises dans la gestion de la crise sanitaire à Paris en les dénonçant comme “des détracteurs prompts à chercher des coupables“, alors que, quelques lignes plus loin dans le même article elle rejette toutes les fautes sur la gestion nationale de la crise : “Si le gouvernement s’y était pris autrement depuis la mi-mai, s’il avait mieux géré la crise, on ne serait probablement pas dans cette situation“.

Comment peut-elle avoir un tel aplomb face à la question du journaliste : “Que répondez-vous à ceux qui vous reprochent d’avoir prolongé l’ouverture des terrasses éphémères, arguant qu’elles ont pu être un facteur de propagation du virus?”. Elle répond en effet : “Les terrasses éphémères ont permis non seulement aux restaurateurs de rester à peu près à flot cet été et de retrouver quelques marges de manœuvres, mais elles ont aussi égayé la ville. Elles perdureront donc gratuitement, sans redevance, jusqu’en juin 2021. Il y a toujours des détracteurs prompts à chercher des coupables. Je pense au contraire que les Parisiens, les Parisiennes, les jeunes ont fait preuve d’une grande responsabilité. Ils ont été exemplaires.”

Comme l’a écrit une “Parisienne effarée” dans un commentaire sur notre site : Mme Hidalgo devient trumpienne dans ses argumentaires. Les terrasses éphémères ont été un franc succès avec des jeunes exemplaires (puisqu’elle l’affirme, cela devient vrai). Tout ce que les Parisiens ont vu : fake news. Les terrasses bondées bien au delà de 22h : fake news. Des groupes de jeunes (et moins jeunes) debout à touche touche sans masque, passablement alcoolisés et ne respectant pas les gestes barrières et les règles de distanciation : fake news.

Mme la Maire de Paris semble ne pas s’intéresser à ce que les Parisiens lui disent depuis des mois à propos des terrasses éphémères (et depuis des années à propos de la mauvaise gestion des terrasses autorisées dans de nombreux quartiers). 

Le Réseau Vivre Paris! souhaite porter à la connaissance de Mme Hidalgo, Maire de Paris, un outil qui permet de cartographier les terrasses éphémères (et les autres) que le Collectif Nuisances Sonores du Centre de Paris a mis en place. (voir le mode d’emploi)

Photos et vidéos de signalements des riverains ont été placées sur la cartographie depuis 3 mois. Chaque signalement #balancetonbar fait en temps réel renvoie vers le tweet correspondant et contient photo(s) et/ou une vidéo(s). Et lorsque le lieu a fait l’objet de signalements multiples il contient le lien des différents tweets. Nous (Mme Hidalgo compris) disposons donc via #balancetonbar et via la cartographie d’un vivier de photos et de vidéos largement utilisable ainsi que les témoignages correspondants.

Le Réseau Vivre Paris! se sent d’autre part dans le devoir de rappeler à la Mme la Maire de Paris la cartographie accessible à tous des nuisances sonores enregistrées par des capteurs Buitparif (les “Méduses“). Les moyens accordés par la Ville à ces dispositifs restent modestes, ce qui fait que la cartographie “Méduses” est très peu représentative de la multiplicité des sites où les bars remplissent les nuits de décibels. Mais les données recueillies sont édifiantes (voir les mesures prises à la Butte aux Cailles). 

Mme Hidalgo semble ignorer (ou feindre d’ignorer) ce qui se passe à Paris. Isolée dans son vaste bureau, ses troupes ne lui remontent plus ce qui se passe véritablement sur le terrain mais seulement ce qui flatte son ego !

18 Comments

  1. An

    J’ai écrit à ariel.weil@paris.fr il y a dix jours mais je n’ai pas eu de réponse…

  2. An

    Malheureusement vous ne vous battez pas à armes égales contre les lobbies des bars. Mais bravo pour votre combat !

  3. Ecm

    Il est grand temps que les riverains se rassemblent et agissent : nous devons porter plainte : il s’agit d’une dictature !! L’actuelle maire de Paris prend des mesures sans concerter les riverains, et nous subissons. Le riverain paie des impôts et il a donc tout simplement le droit de vivre chez lui et de ne pas subir. Cela doit changer et nous ne pouvons pas revivre les nuisances sonores de 2020.

  4. Charles Dufresnes

    Cher Réseau Vivre Paris,
    Lorsque vous m’avez ajouté à la liste diffusion du réseau vous avez écrit ces mots :
    “Nous envisageons un recours contre les terrasses soi-disant éphémères que la Maire de Paris a décidé de prolonger d’une année. Nous ferons un appel aux dons afin de financer les procédures et reviendrons vers vous”.
    Je pense que le moment est venu!!! nous répondrons présents.

    • Réseau "Vivre Paris !"

      Vous avez parfaitement raison : le moment est venu de passer à l’action. L’association Réseau Vivre Paris a donc d’ores et déjà commencé de prendre les mesures nécessaires à la réalisation de son projet d’action contentieuse et lancera sous peu un appel à financement à tous ceux qui veulent retrouver un cadre de vie décent auprès des bars et restaurants.
      Le Réseau Vivre Paris!

      • Ecm

        Merci Réseau Vivre Paris, nous serons nombreux à vous suivre et à vous soutenir. Tout cela n’est vraiment plus possible

  5. parisien attaché à sa Ville

    Madame Hidalgo aurait-elle oublié qu’il y a un risque fort qu’elle ait été réélue par un simple effet d’aubaine COVID 19 ?
    A moins que, plus cyniquement elle ne spécule, en symbiose avec la pensée profonde des bistrotiers qu’elle protège que, pour les prochaines élections, elle sera débarrassée de tous les mécontents qui auront quitté Paris pour aller habiter ailleurs. Après tout, le premier confinement a déjà provoqué un petit exode de la part de ceux qui se sont rendus compte qu’ils ne pourraient plus supporter ni le bruit, ni les entraves à la circulation sur la voie publique devenus chroniques.
    Sinon quelle autre hypothèse ?

  6. crul

    Je suis d’avis qu’il faut porter plainte contre la mairie de Paris pour favorisation de la propagation de l’épidémie et pour ne pas avoir fait respecter la charte de ces terrasses.

  7. Engin

    Mme hidalgo vit au calme dans sa rue paisible! Depuis 15 ans je vis dans le quartier Ménilmontant et ces dernières années c’est devenu invivable, les terrasses de bars ouvertes jusqu’à pas d’heures! Bruits et incivilités alors les extensions de terrasses la catastrophe ! Nous avons souffert cet été, la fête de la musique insupportable en pleine semaine et surtout pandémie jusqu’à 3h du matin! Que dire… la rue de Ménilmontant est tous les jours bouchés car les différents axes pour quitter paris ont été mis en sens unique. Nous sommes confrontés toute la journée au bruit et à la pollution ! C’est bouché toute la journée! Que va-t-elle faire ? Elle compte écouter les Parisiens ? Je ne sais même pas comment elle a été réélue ! Quel scandale !

  8. Sabourdin-Perrin Dominique

    Arrêtons de nous lamenter ! Agissons.

    Si rien n’entrave l’action de la Mairie de Paris, elle n’a aucune raison d’arrêter de mettre en action son idéologie. Groupons-nous et déposons plainte contre elle.

  9. Jean Peuplus

    Dans le même article du JDD Anne Hidalgo annonce que les terrasses éphémères seront reconduites jusqu’à l’été prochain (puis finalement pérennisées) . Ces terrasses conduiront immanquablement à de nouvelles contaminations avec pour conséquences une troisième vague et un troisième confinement. Veut-elle mettre le pays à genou pour mieux satisfaire ses ambitions électorales?

  10. Peter

    On a pu constater depuis septembre que des restaurateurs responsables travaillaient en respectant les gestes barrières et la charte dans le respect de leur voisinage, c’est possible mais juste à leurs côtés on a vu du grand n’importe quoi avec accaparement total des voies, empêchant les piétons de passer, des dépassements d’horaire de plusieurs heures et des gens debout, verre et cigarettes en main sans masque hurlant et chantant. C’est sûrement ce qu’A.H appelle la joie du gai Paris en pleine pandémie. Madame, ces foireux que vous ne voulez pas sanctionner ni stigmatiser nous ont obligé à ce reconfinement, ils vont causer des fermetures de restaurateurs et commerçants vertueux sans parler bien sûr des morts, séquelles et équipes médicales épuisées. Vous êtes aussi irresponsable qu’eux en leur donnant le signal de la réouverture de la fête et la crainte, la terreur de tout être sensé est qu’avec votre point de vue, nous ne sortirons jamais de cette spirale délétère…

  11. Collectif Riverains Jean-Pierre Timbaud

    Le 21 avril dernier, nous avons adressé une contribution volontaire à la Mission présidée par Jean Castex, alors déconfineur en titre. A l’équipe chargée par le gouvernement de préparer la sortie du confinement, nous voulions communiquer les résultats de dix ans d’expérience de nos associations représentant les Parisiens : https://bit.ly/3mLxsJp

    Quel bilan six mois plus tard ? Les alertes citoyennes que nous avons formulées n’ont pas été prises en compte, les risques que nous avons anticipés se sont concrétisés, l’offre de coopération avec les autorités locales n’a pas reçu de réponse.

    La Mairie de Paris a fait semblant de croire que Paris (40 000 habitants au Km2 dans les arrondissements populaires) était Vilnius (1 400 habitants au Km2) : sauf que ce qui est possible à Vilnius est ingérable à Paris. Facteur aggravant : la Préfecture de police de Paris n’a pas voulu s’occuper du désordre créé par la Ville.

    Quel bilan six mois plus tard ? L’indiscipline et l’irresponsabilité de quelques-uns ont entraîné le reconfinement de tous. Et que va-t-il se passer dans quelques semaines, quand viendra le moment de sortir du deuxième confinement ? Une nouvelle perspective de stop and go est malheureusement la plus plausible…

    Quarante associations se sont regroupées sous l’emblème RENDEZNOUSPARIS ! pour faire entendre leurs voix : https://www.reseau-vivre-paris.fr/2020/10/communique-de-presse-du-collectif-rendeznousparis

    Ensemble, elles ont formalisé une plateforme collective de propositions. Les autorités en ont pris connaissance et, comme d’habitude, elles jouent la montre…Pendant ce temps, le virus progresse…

  12. Bloch

    « Nivellement vers le bas » Paris n’a pu le lustre d’avant.
    Plus personne ne parle et s’occupe des 6/7 Milliards de déficit du dernier
    Mandat de cette dangereuse menteuse #Hidalgo
    Elle est au même niveau que son mentor #Hollande
    « Ce n’est pas Ma Faute‼️
    « C’est La Faute Au Gouvernement Ou à la #Droite »
    ‼️OUI‼️ Mme #HIDALGO SE PAYE NOTRE TÊTE ‼️‼️
    #Paris est devenu une #Démocrature

  13. Gustave

    Se payer la tête des parisiens ? L’intérêt général ?
    C’est bien plus grave : Nous parlons de vies humaines qu’AH n’hésite pas une seconde à piétiner au profit de sa seule ambition politique.
    Il est très largement prouvé que sans masque et les uns à cotés des autres, les personnes se contaminent. C‘est ça votre vision pour égailler la ville ? Votre manière de mourir avec le virus un verre à la main ? En effet Trump à la même approche.
    Elle sème le désordre pour ensuite laisser au gouvernement les choix difficiles.
    J’ai profondément honte que des personnes dites « Responsable » agissent de la sorte, elles devraient être bannies de tout mandat Politique ou Associatif.

  14. Demande de mode d’emploi

    Comment faire pour signaler un abus sur «  l’open street map » svp ? …. dont le lien figure en dernière partie de l’article ci-dessus

    • Réseau "Vivre Paris !"

      Si vous utilisez Twitter : en pièce jointe le petit protocole de signalement utilisé sur twitter et utilisant #balancetonbar
      Ce protocole permet d’alimenter (à la main) la cartographie.
      Pour signaler une erreur, ou faire apparaître une information qui n’a pas été diffusée sur twitter (ce qui est dommage car dans ce cas les services et les élus n’en ont pas été informés en temps réel) vous pouvez adresser un email : collectif.nuisances.sonores@gmail.com

  15. Au secours !

    La charte qu’elle a fait signer aux bars et restaurants prévoient qu’ils sont seuls responsables ! Quelle lâcheté !

    Cela ne relève -t-il pas d’une négligence coupable quand ont sait se surcroît que les contrôles n’ont été que des simulacres !!

    On a beaucoup entendu parler de l’idée de faire appel au TA pour empêcher la Maire Hidalgo de continuer ses méfaits avec ses terrasses “éphémères définitives”… mais c’est DEVANT UN TOUT AUTRE TRIBUNAL qu’on devrait la faire comparaitre… pour ses décisions iniques, ses mensonges et ses contrevérités à répétitions entraînant non seulement une dégradation sanitaire Covid 19 (en particulier sur les 20/40 ans, clients des bars et restos parisiens) mais aussi une augmentation notoire de la pollution sonore de ses terrasses (BruitParif en témoigne) et des innombrables troubles de voisinage (largement signalés) dont TOUT Paris a eu à souffrir pendant 6 mois consécutifs.

    Or elle va reconduire la farce sitôt levé le confinement en 2021.

    Monsieur le Ministre de la justice, Mesdames et Messieurs les Juges et Procureur(e)s que ne vous saisissez vous pas de ces scandales passé et futurs

    PAR PITIÉ: EMPECHEZ LA MAIRE DE PARIS DE NOUS NUIRE et DE FAVORISER LES INTERETS PARTICULIERS en lieu et Place de L’INTERET GENERAL DES PARISIENS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2020

Theme by Anders NorenUp ↑