Non au retour à l'anormal !

Mis en avant

(mise à jour du 14 mai 2020)
Tsugi a publié un article qui en dit long sur l'interprétation des annonces de Mme la Maire de Paris, avec la piétonnisation de Paris, la fête pourrait se faire dans la rue, illustré d'une photo de foule dans une rue parisienne lors d’une fête de la musique. Exactement ce qu'il ne faudra pas faire une fois déconfinés.
Cet article reprend bien sûr le projet d’Anne Hidalgo, et son adjoint jusqu’au boutiste Frédéric Hocquard en rajoute une couche. Contacté par Tsugi, Frédéric Hocquard, adjoint à la Maire de Paris chargé de la vie nocturne, nous confirme que ces espaces pourraient également accueillir des concerts. "On n’a pas non plus envie que les rues se transforment simplement avec une grande table, une tireuse à bière et un comptoir. On voudrait qu’il puisse aussi y avoir des activités festives, musicales", déclare-t-il. "Ces rues pourront servir à ce qu’il puisse y avoir des représentations artistiques. Pas forcément des concerts, ça peut être plein de choses, mais le concert n’est pas exclu." Il évoque aussi les parcs et jardins, que la maire veut rouvrir dès que possible. "Ce qui ne va plus se passer en salle pendant un certain temps, on va le faire en extérieur." Tout cela est irresponsable et effrayant. M. Le Préfet de police, M. le Ministre de la Santé, ne laissez pas les Parisiens exposés à des risques inutiles.


Canal Saint-Martin le 11 mai

L'exemple de ce qui s'est passé le long du Canal Saint-Martin au premier soir du déconfinement montre à quel point nos craintes sont fondées. BFM a montré des images qui en disent long sur le non respect des gestes barrières.

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a dû demander au préfet de police de Paris d'interdire la consommation d’alcool le long du Canal Saint-Martin et sur les voies sur berges. 

Il a rappelé que "la réussite du déconfinement passe par la prudence et le civisme de chacun." Visiblement prudence et civisme n'étaient pas au rendez-vous. Comment pourrait-il l'être quand des sites, des élus et des messages sur les réseaux sociaux appellent à faire la fête dans les rues de Paris?


Le docteur Jacques Battistoni, président du syndicat de médecins MG France, estime quant à lui qu'il "va falloir être très prudents" ces prochaines semaines, car "le risque de revenir en arrière et de reprendre des mesures plus sévères" est réel.


Le ministre de la santé, Olivier Véran, en réponse à la Maire de Paris, Anne Hidalgo, qui voulait rouvrir les parcs parisiens, a dit craindre que les gens "ne respectent pas les groupes de dix et ne puissent pas respecter les conditions des gestes barrières". Il a ajouté : "non, nous n'ouvrirons pas les parcs et jardins à Paris et en Ile-de-France ainsi que dans les autres régions qui sont classées rouges."

Le Réseau Vivre Paris ! remercie Christophe Castaner et Olivier Véran pour leurs prises de position responsables.


Du personnel soignant de l'hôpital de Mulhouse a appelé les Français à la responsabilité, après avoir vu les images de Parisiens réunis sur les bords du canal Saint-Martin pour profiter des premiers jours de déconfinement. On peut aisément comprendre leur réaction… Déconfinement: des soignants de l'hôpital de Mulhouse "révoltés" par les images de Paris