19ème et 20ème arr. : mise en place d’une Cellule d’Ecoute et de Traitement des Doléances

cetdLe 19ème et le 20ème arrondissements se dotent d’une nouveau Service public de proximité pour les habitants mis en place par les commissariats : la Cellule d’Ecoute et de Traitement des Doléances (CETD)
Cette cellule a pour mission de recueillir les signalements portant sur des situations d’insécurité et de troubles récurrents à la tranquillité publique pour lesquels le Commissariat peut apporter une réponse.
Toutefois en cas d’urgence ou lorsqu’une intervention immédiate est nécessaire, il convient de composer le 17 ou le standard du commissariat.
Chaque signalement transmis via cette cellule est étudié pour déterminer les moyens et la stratégie à mettre en œuvre en réponse et fait l’objet d’un suivi, en lien direct avec les plaignants par mail, téléphone ou rencontre.
Chaque fois que nécessaire, les réponses sont recherchées et apportées dans le cadre du partenariat étroit et actif entretenu avec les différents acteurs locaux institutionnels et associatifs (Mairie, bailleurs… ).
Enfin, la cellule d’écoute propose à ceux qui le souhaitent de conserver durablement un lien privilégié avec elle pour suivre la physionomie de leur quartier dans le cadre d’une attitude de vigilance citoyenne.
La CETD est joignable par mail, par courrier et par téléphone :
CETD, commissariat du 19ème arrondissement : ecoute19@interieur.gouv.fr, 3/5 rue Erik Satie, 01 55 56 58 00
CETD, commissariat du 20e arrondissement : ecoute20@interieur.gouv.fr, 3/7 rue des Gatines, 01 44 62 48 00

3 Comments

  1. Robin Meason

    Bonjour,

    Nous, riverains de la place Stalingrad, avons bien compris que ni les autorités publiques ni la police nationale ne souhaitent régler le problème du crack dans le quartier Jaurès-Stalingrad. C’est regrettable. A défaut d’intervenir directement, pourriez vous nous aider à limiter les nuisances?

    L’épicerie La supérette Jaurès, au niveau du 9 avenue Jean Jaurès offre aux crackés exclusivement un point pour s’alimenter 24/24 en alcool. Limiter drastiquement l’activité de ce commerce permettrait d’éviter que ces drogués souvent menaçants ne se fixent sur le trottoir. C’est dangereux ainsi qu’un vrai problème sanitaire en plus de la pandémie nous vivons actuellement.

    Cela offrirait un petit peu de repos à des riverains excédés et désabusés.

  2. Un riverain désabusé du 19e

    Bonjour,

    Nous, riverains de la place Stalingrad, avons bien compris que ni les autorités publiques ni la police nationale ne souhaitent régler le problème du crack dans le quartier Jaurès-Stalingrad. C’est regrettable. A défaut d’intervenir directement, pourriez vous nous aider à limiter les nuisances?

    L’épicerie La supérette Jaurès, au niveau du 9 avenue Jean Jaurès offre aux crackés exclusivement un point pour s’alimenter 24/24 en alcool. Limiter drastiquement l’activité de ce commerce permettrait d’éviter que ces drogués souvent menaçants ne se fixent sur le trottoir.

    Cela offrirait un petit peu de repos à des riverains excédés et désabusés.

  3. Raisonnable

    Cette démarche est très intéressante et parait prometteuse. Pourra-t-on être tenu au courant de son suivi et des effets ? Ce système pourrait être généralisé s’il permet de gérer efficacement et rapidement des problèmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2022

Theme by Anders NorenUp ↑