Le Réseau “Vivre Paris!” a deux objectifs principaux : le droit de circuler sans entrave sur l’espace public et le droit de dormir la nuit. Créé en janvier 2010 en réaction à l’extension incontrôlée des terrasses de café et des pratiques noctambules bruyantes sur l’espace public, en 2018, il est devenu une association loi 1901 réunissant une vingtaine d’associations parisiennes et nationales.

Les cafés et restaurants font indéniablement partie du paysage et du charme de Paris. Mais, lorsqu’ils sont, qui plus est avec des terrasses mal gérées et incontrôlées, ils deviennent source de nombreuses nuisances : entraves à la circulation des piétons, nuisances sonores (notamment), malpropreté (déjections) et mettent en péril la santé et la sécurité des Parisiens. 

La Butte aux Cailles

Depuis 10 ans, le Réseau Vivre Paris s’est efforcé de le faire comprendre à la mairie de Paris, en participant au conseil de la nuit, en sollicitant aussi la direction de l’Urbanisme, la DPSP. Mais jamais la voix des Parisiens qui s’exprimaient à travers ce mouvement associatif n’a réussi à infléchir la politique de la Ville d’une façon qui produise de véritables résultats concrets. 

Quand la crise sanitaire est survenue, c’est sans aucune concertation et sur un fondement légal énigmatique que la Mairie de Paris a offert l’espace public aux bars et restaurants (et à eux seuls), avec des conséquences sanitaires graves, sans contrôler que les gestes barrières soient respectés en plus de créer des problèmes pour les piétons et les véhicules. Plus de 8 000 “terrasses éphémères” ont ainsi été créés et la Mairie de Paris veut les pérenniser.

Face à cette politique de la Ville, l’association Réseau “Vivre Paris!” a décidé d’assigner la Mairie de Paris devant la juridiction administrative pour lui reprocher ses carences dans la gestion de l’espace public et notamment de ne pas même faire respecter son propre règlement des terrasses et étalages (autorisations de terrasses non conformes ou non respectées) ni les engagements figurant dans la charte signée par les exploitants de « terrasses éphémères » (horaires, règles de distanciation et nuisances sonores…).

L’association Réseau “Vivre Paris!” ne demande évidemment pas la suppression de toutes les terrasses. Elle demande tout simplement que la Mairie de Paris fasse respecter son propre règlement des terrasses ou toute autre condition de l’exploitation de l’espace public qui est, par principe, notre espace à tous et non pas un espace privé. En parallèle de son action contentieuse, l’association réclame que les intérêts des Parisiens soient pris en compte dans le nouveau règlement prévu par la Mairie de Paris pour 2021.

L’association Réseau “Vivre Paris!” fait appel à vos dons pour financer ses actions contentieuses confiées à un avocat spécialisé. Merci de nous aider à rétablir un espace public accueillant pour les piétons et une nuit parisienne régulée où noctambules et établissements dédiés pourraient faire la “fête”, tout en respectant la Ville et ses habitants.