En plein confinement la place du Tertre prépare ses terrasses

Mis en avant

Ces photos de la place du Tertre sont éloquentes : la première a été prise le 17 mars à 14h30  juste après la mise en place du confinement. La seconde le 7 avril après mise en place de la structure qui abritera les contre-terrasses. On rappelle que cette disposition qui encombre la place en fonction de dérogations successives accordées par la Mairie de Paris, fait actuellement l’objet d’un recours devant la justice administrative. En attendant une décision qui interviendra d’autant plus tard que le tribunal va être engorgé après le si problématique déconfinement, la place va être dans cet état grâce à une entreprise qui a dépêché cinq monteurs sans masques. S'agit-il d’un travail d’urgence vital pour la nation? 

 

 La Mairie et la Police ont été prévenus, mais on a laissé continuer le chantier après passage d’une patrouille comme le montre cette photo prise deux heures après le début des travaux, alors qu’il était possible d’arrêter cette exécution de travaux commandés par les restaurateurs. 

 Maintenant cet endroit tend à se transformer en terrain de jeux pour enfants risquant de se blesser en sautant au dessus des grilles : qui assumera sa responsabilité?

Place du Tertre : 60 millions de Piétons dépose une requête contre la Mairie de Paris

Mis en avant

L'association 60 millions de Piétons, membre du Réseau Vivre Paris, a déposé une requête auprès du Tribunal Administratif de Paris contre la Mairie de Paris concernant l'occupation à 80% du terre-plein de la place du Tertre à Montmartre par les restaurateurs. Le plan de la place du Tertre* sur lequel les terrasses accordées figurent en jaune est clair : cette place est devenue une gigantesque terrasse.
La question est simple : ces terrasses sont-elles conformes à la législation ? 60 millions de Piétons demande tout simplement que "une régularisation" de la situation. "La situation de la place du Tertre est symptomatique des abus que nous constatons à travers la capitale en matière de terrasses", selon Laurent Jeannin-Naltet, vice-président de l’association, qui est confiant quant à l'issue de ce recours. Et il ajoute : "Comment les piétons peuvent-ils circuler dans de telles conditions ? Est-il normal que ces terrasses occupent 80 % des 740 m2 du terre-plein central ? Pour notre part, nous pensons que c’est totalement illégal. Notamment parce que le règlement stipule qu’au moins 1,60 m doit être laissé libre entre chaque arbre et les installations. Ce qui n’est pas le cas. Le tribunal devra nous dire si les autorisations accordées sont valides."
Le recours devrait être examiné dans le courant de l'année 2019.

Lire l'article du Parisien du 15 novembre 2018
A consulter également : 60 Millions de Piétons et la marche à suivre concernant les terrasses abusives parisiennes ainsi que Un projet qui va défigurer la Place du Tertre
* les autorisations de terrasses sont consultables en ligne

Un projet qui va défigurer la Place du Tertre

Mis en avant

Un communiqué d'un collectif des associations de la Butte Montmartre
Travaux de la place du Tertre le 8 janvier.
Nous artistes, riverains, refusons le projet de démolition de la chaussée et de réaménagement de la Place du Tertre.
Un projet qui défigure :
- Un nivellement total de la place du tertre avec la suppression des trottoirs et le remplacement des anciens pavés, un alignement de la rue Norvins.
- Un plan d’aménagement des terrasses qui continue de céder 80% de la place aux restaurateurs.
Nous nous opposons catégoriquement à ces travaux qui défigurent gravement l’aspect de cette place mythique, aimée, photographiée et peinte par les artistes du monde entier. Continuer la lecture