Le 7 juin la Mairie de Paris a convoqué une conférence de presse pour annoncer la révision du règlement des terrasses et la pérennisation des terrasses éphémères.
Les représentants des bars et restaurants y étaient invités mais pas les associations de riverains. Cela en dit long sur la considération que nous réserve la Mairie.
Il est intéressant de noter que la Mairie communique sur un nouveau règlement qui n’a pas été voté par le Conseil de Paris. Peu de considération pour les élus au Conseil.
Suite à cette conférence de presse, l’AFP et différents médias ont annoncé que cette révision s’était faite avec l’accord des associations de riverains. Or ceci est absolument faux comme le montrent les différents comptes-rendus publiés sur notre site.
Le collectif a adressé un mail à 120 journalistes, dont plusieurs de l’AFP pour rétablir la vérité.


ERRATUM suite à la conférence de presse de la Mairie de Paris sur la pérennisation des terrasses éphémères 

L’AFP dans sa dépêche du 7 juin a écrit : A l’issue de dizaines d’heures de concertation, la Mairie, les représentants de l’hôtellerie-restauration et les associations de riverains se sont mis d’accord sur le nouveau règlement des étalages et des terrasses qui sera présenté au début de juillet au Conseil de Paris par Olivia Polski, adjointe, chargée du commerce, de la maire de Paris, Anne Hidalgo (Parti socialiste), et Emmanuel Grégoire, premier adjoint.
Malheureusement cette information erronée a été reprise par plusieurs médias.
Si le correspondant de l’AFP a repris les propos de la Mairie de Paris le travestissement de la réalité vient d’elle. Et il est double.
Tout d’abord la pseudo concertation mairie-professionnels-riverains a duré 10h (5 fois 2h) et non des dizaines d’heures. S’il y a eu d’autres réunions elles se sont tenues  sans les riverains. (voir les comptes-rendus sur le site reseau-vivre-paris.fr)
Ensuite aucune association de riverains ayant participé à la pseudo concertation n’a manifesté son accord avec la Mairie de Paris. Au contraire le Collectif Habitants de Paris, qui compte 44 associations et collectifs de riverains, s’est opposé à la modification du règlement des terrasses en toute hâte et à la pérennisation des terrasses éphémères. (voir notre précédent communiqué de prrsse sur le site reseau-vivre-paris.fr)

Le Collectif Habitants de Paris saurait gré à l’AFP et aux différents médias ayant publié ces contre-vérités de bien vouloir publier cet erratum.