Selon traxmag Frédéric Hocquard "planche sur un principe d’antériorité"

Mis en avant

La Newsletter TRAX Magazine dans son édition du 5 décembre commente la décision prise par le parlement berlinois de financer à hauteur de 1 million d'€ la mise aux normes des établissements recevant du public qui sont à l'origine de nuisances sonores pour les citoyens résidents.

Une manière de faire en sorte que ces créateurs de nuisances sonores ne soient pas condamnés à fermer boutique sur intervention des pouvoirs publics. Il conviendrait de savoir tout de même si ce financement est un prêt qui doit être remboursé ou une subvention pure et simple. La différence est de taille. Dans nos débats au sein de "Vivre Paris !", nous avons toujours exclu que le contribuable subisse la double peine de payer pour l'insonorisation et de rester exposé néanmoins aux perturbations nocturnes qui accompagnent volens nolens la présence de ce type d'établissement (hurlements nocturnes, salissures, dégradations...). Continuer la lecture

Compte-rendu de l'assemblée plénière du Conseil de la Nuit

Mis en avant

L'assemblée plénière du Conseil de la Nuit s'est tenue à l'Hôtel de Ville le 15 décembre (voir l'ordre du jour). Le Réseau "Vivre Paris!" y a participé.
Cette réunion a débuté par quatre très longues interventions dont nous retiendrons ces quelques perles et quelques infos :
1. sur l'aménagement des places parisiennes>
- une réflexion est en cours sur les temporalités de 7 places parisiennes pour y intégrer la nuit
- objectif sur ces places : diminuer la place de la voiture de 50%
- des collectifs de compétences seront créés : y participeront des usagers mais pas les riverains de ces places
2. sur l'espace public :
- il faut s’accaparer l’espace public (ce n’est plus s’approprier mais s'accaparer)
- l’espace public devient domestique car à Paris les appartements sont trop petits
- il faut prévoir des aménagements de l’espace public qui n’hypothèquent pas les usages à venir : des équipements pour les champs du possible
- l’égalité femmes/hommes dans l’espace public est une problématique émergente (ah?), l’espace public a un code sexué (???)
- on note l’émergence de nouveaux profils de concepteurs, d’aménageurs, d’évaluateurs : c’est un vrai sujet (sic!)
- il y a une polyphonie émotionnelle et fonctionnelle (si, si!)
3. sur la nuit :
- la nuit est un enjeu électoral et l’action publique devient transversale
- il y a désynchronisation des temporalités urbaines avec des usages routinisés (excellente celle-là!) et de nouveaux bassins de vie Continuer la lecture

Enquête sur l’impossible "règle de l’antériorité" *

Mis en avant

Nous vous en avions déjà parlé (voir article antérieur), mais en 2016 encore, les discussions autour des nuisances nocturnes ont ramené à la surface le serpent de mer de « la règle de l’antériorité ». Une telle règle est appelée de leurs vœux par certains afin, grosso modo, d’empêcher les riverains de se plaindre des nuisances pour peu qu’ils se soient installés après l’établissement causant ces nuisances. RVP a décidé d’enquêter pour savoir s’il y aurait matière à s’inquiéter. Continuer la lecture