La rue aux enfants du 11e, exemple "réussi" de décision municipale prise contre l’avis des riverains et source de nuisances permanentes

Le Collectif Voisins Renault-Blaise nous a adressé cet article que nous publions volontiers puisqu'il concerne l'occupation de l'espace public.

Une rue aux enfants par arrondissement, promesse de campagne des élus actuels de la Mairie de Paris, a été mise en place dans la plupart des arrondissements en fermant ponctuellement à la circulation certaines rues, permettant aux enfants d’en prendre possession, encadrés par des associations, comme on peut le voir sur le site. Le tout illustré par de jolies photos. Mais certaines photos ne méritent pas d’y figurer : celles de la rue aux enfants du 11e, les enfants jouant au ballon dans une rue sans aucun aménagement, principalement avec les poubelles (souvent renversées) utilisées comme buts ; de même pas de photo du trottoir côté impair complétement envahi par les terrasses des bars, les consommateurs utilisant les bords de jardinières ou les … poubelles pour poser leurs verres et envahissant la rue aux enfants et, de ce fait, les enfants repoussés sur le trottoir côté pair et y jouant jusqu’à tard le soir.

« 1 de 4 »

La rue du Général Renault a été piétonnisée pour devenir la Rue aux enfants du 11e, en juillet 2018. Il s’agit d’un projet du Conseil Municipal, ce qui a permis au Maire de ne pas tenir compte des 2 réunions ou les riverains s’y étaient opposés avec des arguments qui malheureusement se sont avérés en dessous de la réalité actuelle :

  • Aucun aménagement qui permette un véritable accueil ludique des enfants
  • Manque de sécurité, récemment un enfant a été renversé sur le passage piéton attenant
  • Bruit infernal presque tous les soirs et qui va en s’amplifiant avec l’arrivée de l’été, trop nombreux consommateurs attablés ou debout, musique bruyante diffusée par le dernier bar qui s’est ouvert
  • Le trottoir non envahi par les terrasses utilisé comme garage à scooters ou à Harley Davidson qui arrivent et repartent (tard) bruyamment
  • Proximité des dealers attirés par une clientèle potentielle, tranquillement installés à proximité et même jouant au ballon avec certains enfants !

Les riverains se sont mobilisés : appels à la police, messages sur la plate-forme, lettres au Maire, dépôt de plaintes et mains courantes, contact avec le service « nuisances musique amplifiée » de la Préfecture de Police. Malgré cela, le tapage nocturne continue et s’aggrave.

Le Maire, pour calmer les esprits, lors de la réunion annonçant la mise en place de la Rue aux enfants, a promis un bilan au bout d’un an.

Cette réunion ne devrait donc pas tarder (en principe) et les riverains attendent, pour le moins

  • une réelle organisation pour les enfants encadrée par des associations compétentes,
  • la restriction des terrasses, l’interdiction de servir les clients debout et de véritables sanctions en cas de non-respect, de tapage nocturne,
  • l’interdiction de consommation d’alcool sur la rue aux enfants,
  • une véritable lutte contre la présence de dealers.

Le Collectif Voisins Renault-Blaise

5 réflexions au sujet de « La rue aux enfants du 11e, exemple "réussi" de décision municipale prise contre l’avis des riverains et source de nuisances permanentes »

  1. Je ne comprends pas que les demandes des habitants de la Rue du Général Renault soient si mal lues et si mal comprises. Les riverains ne sont pas contre la rue aux enfants, contre un lieu de rencontre pour les habitants du 11e. Ils attendent un véritable aménagement pour les enfants et aussi des bars et de leurs clients le respect du sommeil des riverains la nuit venue. Je crois que ce n'est pas scandaleux.

  2. Pour une fois que l'on trouve un endroit qui permet aux habitants de se retrouver, d'échanger er de créer une vraie de quartier convivial ! Il faut toujours qu'il y ait des personnes aigries. Cette place était auparavant sans âme, sans charme et aujourd'hui elle est devenue un véritable lieu de vie. Preuve à l'appui le dimanche du zingam qui a été une belle réussite !

  3. Habitante du square gardette je me félicite de cette initiative car avant cette petite rue etait un garage a voiture a ciel ouvert très bruyant et dangereux pour les piétons et enfants sortant du square.
    C'est aujourd'hui un lieux d échange fort agreable .
    Bravo monsieur Vauglin .

  4. Bonjour,
    J'habite à proximité de cette rue. C'est extra, c'est devenu la place du village de notre quartier. Tous les parents de l'école , les voisins, amis se retrouvent lå. Une vraie bouffée d'air frais. Je regrette ce genre d'article qui fait une mauvaise presse sur cet endroit tant apprécié et qui se permet de mettre des photos des gens sans leur accord...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.