Comment dormir dans ces conditions?

Nous avons reçu ce témoignage éloquent. Cela se passe dans le 18ème arrondissement mais cela se passe aussi dans bien d'autres quartiers...


Les nuits de nombreux habitants de notre immeuble et des immeubles voisins sont devenues vraiment très difficiles à cause d’un restaurant ayant changé de propriétaire en début d’année 2017.

Ce restaurant a très régulièrement sa terrasse sur-bondée de gens (jusqu’à une cinquantaine de personnes debout pour une terrasse permettant l'emplacement d'une dizaine de tables de deux), des conversations très sonores, des rires, parfois des chants, de la musique forte diffusée dans le restaurant, voire des DJ, des groupes de musique ou des soirées karaoké toutes portes et fenêtres ouvertes, et tout ça jusqu’à 2 heures du matin. Sans compter que la clientèle reste souvent dans la rue jusqu’à 2h30-3h une fois le restaurant fermé à 2h00.

Ce restaurant se transforme en bar de nuit alors que les installations ne le permettent pas : baie vitrée en bois simple vitrage, vielles portes en bois, aucune isolation phonique prévue pour ce type de bruit. Sans parler du fait que les fenêtres et portes sont ouvertes toute la soirée, donc tout le bruit se propage dans la rue. 
A cela se rajoute les nombreux fumeurs sur le trottoir, alors que le restaurant est pourvu d'un patio intérieur pouvant être utilisé à cet effet.
Après être allé voir les gérantes du restaurant dès le début de ces problèmes de tapage nocturne (été 2017), rien n’y fait. Nous y sommes retournés plusieurs fois afin d’essayer de trouver des solutions, en leur expliquant que des baies vitrées simple vitrage avec portes en bois n’étaient peut-être pas adaptées pour ce genre de situation ; en leur demandant de mettre une affiche dans leur restaurant afin de prévenir la clientèle de faire attention au bruit ; en leur envoyant des SMS les soirs où le bruit était vraiment trop important.

Certains voisins sont également allé voir les gérantes, des dépôts de plaintes ont été effectués, des appels téléphoniques à la police les nuits de fortes nuisances, mais rien ne change.

Quelles solutions peuvent être trouvées afin de régler cette problématique qui empêche les habitants d’au moins 3 immeubles de dormir tranquillement?

2 réflexions sur « Comment dormir dans ces conditions? »

  1. Même problème dans le 1er arrt, devant la Canopée, rue de la Cossonnerie et rue St Denis. Bruits Terrasses cafés-bars tous les soirs printemps-été-automne jusqu'à 2h du matin, clientèle bruyante, brouhaha, éclats de voix, rires forts, chants d'anniversaire réguliers après minuit à ciel ouvert en pleine rue, rangement du mobilier métallique et des claustras traînés sur le trottoir jusqu'à 2h30 du matin. Information courtoise et amiable de la nuisance sonore aux responsables établissements restée sans effet. Ecrire à la Mairie de Paris au Bureau d'actions contre les nuisances professionnelles est-il utile ? Faut-il faire une pétition dans le quartier ? Comment connaître le contact des plaignants?

  2. Hélas, un seul établissement et il peut pourrir la vie de plusieurs immeubles donc de centaines d'habitants. Alors que la loi, si elle était appliquée en s'appuyant sur le Code de santé Publique entre autre, pourrait être très dissuasive. Pourquoi les habitants sont-ils méprisés à ce point par les autorités qui au contraire devraient les protéger?
    Y'en a marre de toujours parler de la liberté du commerce pour laisser se développer les abus de certains exploitants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.